Agora_Forum_2020_43-2

Apprendre à télétravailler, ce terme devenu à la mode en ces temps de pandémie et admis par l’Office québécois de la langue française, n’était probablement pas dans vos résolutions de début d’année. Pourtant, combien ont dû s’y résigner? Et si cet apprentissage était une occasion d’accroître votre efficience tout en améliorant votre qualité de vie? Le travail à la maison n’a plus de secret pour Nathalie Bureau, formatrice et conférencière en organisation, spécialiste en gestion du temps. Alors que la pandémie de COVID-19 amenait plusieurs des membres de son réseau à travailler à domicile, l’Alliance québécoise du loisir public (AQLP) a fait appel aux services de Mme Bureau pour offrir un webinaire sur le télétravail. Titulaire d’un baccalauréat en enseignement (elle a travaillé comme professeur d’anglais à différents niveaux, du préscolaire à l’éducation des adultes), elle a démarré sa propre entreprise il y a 13 ans, ce qui l’a amenée à parfaire ses compétences en télétravail. « Il y a encore beaucoup de préjugés sur le télétravail, lance-t-elle d’emblée. Certains employeurs, par exemple, craignent que la conciliation travail – vie personnelle amène une baisse de productivité parmi leur personnel. » Selon elle, il faut cesser de vouloir gérer le temps des autres et se consacrer plutôt à l’atteinte des résultats. Et si au contraire le télétravail nous rendait plus efficients? Mme Bureau, qui est également vice-présidente d’une association regroupant 600 membres passionnés par l’organisation (les Organisateurs professionnels au Canada ou OPC ) , s’est même fait dire par une participante à l'une de ses formations : « Mon Dieu, mon patron va se rendre compte que je suis pas mal plus productive maintenant que lorsque je travaillais au bureau! » UN PEU D’ORGANISATION Si travailler chez soi amène des économies de temps et d’argent (fini les embouteillages!), les écueils peuvent être nombreux, comme les diverses distractions : la brassée de linge que l’on pourrait lancer dès maintenant, la vaisselle du déjeuner qui attend sur le comptoir, les enfants qui ont besoin d’un peu d’attention, quand ce ne sont pas Pitou et Minou qui veulent nous rappeler leur existence. Règle numéro un : aménager un espace réservé au travail. Idéalement, Mme Bureau recommande de choisir une pièce avec fenêtre. « Si on n’a d’autre choix que de se contenter d’une vue sur l’immeuble voisin, au moins la fenêtre laissera entrer la lumière naturelle », indique-t-elle. Elle suggère même de s’habiller avec une tenue professionnelle, souliers compris, et de profiter des quelques minutes de RÉUSSIR SON TÉLÉTRAVAIL MODE D’EMPLOI PAR YVAN LÉPINE Photo : Shutterstock.com « Il y a encore beaucoup de préjugés sur le télétravail... » AGORA FORUM 34 ÉTÉ 2020 – Vol. 43 N o 2

RkJQdWJsaXNoZXIy MzkwMTAw