L’ACPL applaudit les investissements du gouvernement libéral dans l’infrastructure de loisir

L’Association canadienne des parcs et loisirs (ACPL) applaudit les investissements du gouvernement fédéral dans les loisirs par l’élargissement des catégories admissibles au Nouveau Fonds Chantiers Canada (NFCC) afin d’y inclure les loisirs.
Cette annonce est une contribution fort bienvenue et absolument nécessaire pour améliorer l’état des lieux et des espaces de loisir dans des collectivités, partout au Canada.

Le gouvernement fédéral a annoncé qu’au titre du volet Infrastructures provinciales-territoriales du NFCC, cinq nouvelles catégories seront admissibles – dont le tourisme, la culture, les loisirs, l’infrastructure des services de traversiers de passagers, les actifs civiques et les édifices municipaux.

L’infrastructure de sport et de loisir, partout au pays, a désespérément besoin de nouveaux investissements de capitaux. Le récent Bulletin de rendement des infrastructures canadiennes (BRIC) indique qu’il faut absolument répondre aux besoins en matière d’infrastructure de sport et de loisir. Ce changement aux critères d’admissibilité au NFCC aidera à réduire les coûts, estimés à 9 milliards de dollars, pour réparer les installations de sport et de loisir existantes qui sont en « mauvais » et « très mauvais » état, comme précise le BRIC.

L’ACPL recommande depuis des années l’attribution d’un financement pour l’infrastructure de loisir permettant la construction de nouvelles installations ou la rénovation d’installations existantes, selon les besoins de chaque collectivité. Selon le document d’orientation du secteur, le Cadre stratégique pour le loisir au Canada, la création d’environnements favorables aux loisirs est un pilier clé.

« L’ajout de nouvelles infrastructures de loisir dans le cadre du Nouveau Fonds Chantiers Canada aura des répercussions importantes sur le coût estimé de la réparation des installations de sport et de loisir au Canada, a dit Dean Gibson, le président de l’ACPL. L’ACPL et ses membres provinciaux et territoriaux transmettent ce message au gouvernement depuis de nombreuses années, et nous sommes ravis du leadership dont le gouvernement fédéral fait preuve sur cet enjeu majeur. »